Marie Busson, sculpteur-plasticienne
lundi 21 mai 2018
Sept morceaux en guise d´exorcisme




 
Je te laisse ces paroles de haine en héritage
parce que tu as eu peur

Je te laisse ces paroles de haine en héritage
pace que tu as gardé les yeux fermés
de peur de me voir
de peur de te voir
face à cet amour de toi pour moi
de moi pour toi

Je te laisse ces paroles de haine en héritage
Ca va t'aider !
Tu pourras dire : "la salope
Ne pouvait me cracher que sa haine
Ne pouvait que me voir monstre
Pour vivre il fallait la jeter"

Je te laisse ces paroles de haine en héritage
parce que tu t'es barricadé sur toi
armure défendant tes douceurs, tes écoutes de l'"autre"
qui seules auraient pu laisser fleurir mes paroles de tendresse

Je te laisse ces paroles de haine en héritage
parce que tu pars à reculons
-tu n'en finis pas de partir-
Que mes dernières forces s'y usent
Je n'en finis pas de mourir.

Je te laisse ces paroles de haine en héritage
parce que tu as refusé ma main dans la tienne
pour accomplir une séparation l'un de l'autre
l'autre de l'un
dans la lumière

Je te laisse ces paroles de haine en héritage
parce que tu as enfoui tout cela
Il a fallu que ce soit moi qui le déterre, moi qui n'en voulais pas
pour qu'enfin tu le voies !

Je te laisse ces paroles de haine en héritage
parce que tes paroles de haine pour moi
tu n'as pas pu m'en faire don, t'en faire don,
enfouies, elles aussi.

Je te laisse ces paroles de haine en héritage
parce que dire des paroles de haine
C'est ne plus se préserver soi, et c'est ne plus préserver l'autre
s'extraire des faux-semblants

Rentrer tout cru tou nu dans l'authenticité de cet amour à vif

ET QUI CRIE

Marie Busson Juillet 1997.

Actualité

oeuvres post 2007:
voir blog ici