Marie Busson, sculpteur-plasticienne
mercredi 26 avril 2017
Portrait






L’éloge fait à … Marie Busson, sculpteur.

 
 
Elle parle de la vie… sans un mot.

Elle dit l’envol… sans bouger.

Elle nous raconte un cri… tout silence.

Elle pétrit les humains que nous sommes… à deux mains.

Ce pourrait être une énigme. C’est plus simple : c’est Marie Busson, sculpteur de corps, de cœur et d’esprit.

Marie Busson avance en profondeur, et vite, et lentement, et laisse de belles traces d’elle sur son pas sage.

Elle sculpte nos états de femmes et d’hommes, nos états d’âme, et ses états d’elle, du bout des doigts comme à pleines mains, pourvu que la matière lui chante : bois, terre, bronze, plâtre, ciment patiné, j’en passe et des pires…

On ne se régale pas d’un seul coup d’œil. Il faut s’approcher, jauger, sentir.

Sa statuaire, au premier flair, laisse deviner un goût de terre, un je ne sais quoi de paysan.

Puis, à en savourer une franche goulée, se révèle à mesure l’intensité de son paysage intérieur.

C’est un pays émouvant qu’elle a su façonner de ses mains d’œuvre, peuplé de personnages très différents : femme oiseau qui s’envole, homme fragile à s’en briser, lémuriens fil-de-féristes exilés en quête d’un nouveau monde, couple en bois faisant la planche et drôlement “sciant ” à voir, un gardien de porte… absente, sans oublier des couples à n’en plus finir, à nous faire fondre de plaisir.

Marie Busson sait puiser au plus profond de nos mémoires nos gestes archaïques, nos peurs et nos envies. Et c’est pourquoi son travail a tant touché l’homme de théâtre que je suis. 

Didier TAUDIERE  - Metteur en scène  -  Juillet 2000

Actualité

oeuvres post 2007:
voir blog ici